Centre de Création et de Production

Un toit pour les 7 doigts

novembre 23, 2012

Monsieur Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications du Québec (MCC), annonçait aujourd’hui un accord de principe permettant au collectif de cirque Les 7 doigts de la main de poursuivre les études et de compléter le financement concernant l’acquisition et la transformation du 2111 boulevard Saint-Laurent à Montréal. Ce bâtiment historique sera converti en centre de création et de production pour la compagnie qui fête ses 10 ans cette année. Cet édifice, qui a vu le jour en 1894 et faisait partie de la brasserie Ekers, a été transformé en 1993 pour abriter le Musée Juste pour rire. Il est pratiquement inoccupé depuis janvier 2011.

Patrick Léonard, Sébastien Soldevila et Samuel Tétreault, trois des cofondateurs présents lors de l’annonce, ont surtout fait valoir que l’acquisition de ces nouveaux espaces signifiera la fin de l’éparpillement de la compagnie aux quatre coins de la ville. « Nous serons pour la première fois chez nous, soulignait Patrick Léonard, nous pourrons enfin regrouper sous un même toit nos activités de création, de production et d’administration, et nous doter d’espaces adéquats et modernes répondant à nos besoins grandissants. Il y aura une synergie incroyable et cela favorisera une meilleure harmonie entre les différentes forces de la compagnie. » « Les 7 doigts de la main, ajoutait Samuel Tétreault, mettront tout leur talent et leurs efforts pour faire de ce centre un lieu vivant, dynamique et ouvert à la communauté. En plus de contribuer à la préservation du patrimoine bâti, nous espérons que ce futur centre, situé au cœur du quartier des spectacles, nous permettra de prendre une place encore plus active dans la collectivité afin de participer de façon responsable à son enrichissement artistique, culturel et architectural. »

Jointes à l’étranger où elles travaillent sur différents projets, Shana Carroll, Gypsy Snider et Isabelle Chassé, cofondatrices des 7 doigts, très heureuses de cette annonce, ont voulu « remercier le gouvernement du Québec pour cette aide qui arrive à un moment clé pour la compagnie ». Elles souhaitent « exprimer leur gratitude à l’égard de la société québécoise qui, par l’entremise de ses diverses institutions, soutient la compagnie depuis ses débuts, appuie les arts du cirque et accorde une place prépondérante à l’art et à la culture ». Nassib El-Husseini, directeur général, aussi retenu en Europe, a indiqué que « ce projet dynamisera le secteur par l’arrivée d’un collectif de créateurs qui viendra s’installer en permanence dans le Quartier des spectacles ». Il rappelle que « de nombreux artistes de cirque de par le monde tombent en amour avec Montréal, y apprennent le français et choisissent d’en faire leur demeure. Cette annonce, insiste-t-il, tombe à point nommé, elle insuffle un vent d’optimisme et injecte une dose d’énergie vivifiante à la veille du Rendez-vous Montréal, métropole culturelle qui aura lieu lundi prochain à la TOHU ».

En plus de l’aide du ministère de la Culture et des Communications du Québec annoncée aujourd’hui et des investissements des 7 doigts de la main, ce projet impliquera la participation de la Ville de Montréal et nécessitera celle de Patrimoine Canada. Des négociations entreprises depuis plusieurs mois entre les différentes instances gouvernementales et la SHDM ont mené à une entente sur le mode d’acquisition de l’édifice puis à trouver une bonne part des ressources nécessaires à sa conversion, permettant ainsi la réalisation de divers travaux dont la restauration de la façade, empreinte significative du patrimoine industriel de Montréal. Pour compléter le financement, en plus des activités habituelles du collectif, une campagne de financement sous forme de dons et de commandites sera lancée prochainement.

Les démarches qui ont conduit à ce dénouement fort attendu ont été entreprises en 2008. Un plan fonctionnel et technique (PFT) déposé au Forum des équipements en février 2010 avait permis d’établir les besoins de la compagnie. Ces données ont servi de référence pour l’étude d’adéquation permettant de confirmer la faisabilité d’un centre de création et de production dans cet édifice. Avec cette annonce aujourd’hui Les 7 doigts de la main obtiennent la pièce maîtresse qui leur permettra d’enclencher le processus menant à la réalisation de ce projet et d’en arriver, le plus tôt possible, aux débuts des travaux.

À l’avant-garde des arts du cirque contemporain, le collectif Les 7 doigts de la main a été fondé en 2002 par Shana Carroll, Isabelle Chassé, Patrick Léonard, Faon Shane, Gypsy Snider, Sébastien Soldevila et Samuel Tétreault. Forte d’une équipe de 200 personnes-ressources, artistes, techniciens et gestionnaires, la compagnie Les 7 doigts de la main s’est taillée une réputation enviable sur la scène internationale. Loft, la première création du collectif, a séduit le public partout autour du monde. Venaient ensuite Traces, La Vie, le Projet Fibonacci, Psy, Patinoire et, plus récemment, A Muse et Séquence 8. De plus, la compagnie a été appelée à produire divers événements spéciaux d’envergure, notamment à la maison du Québec durant les Jeux olympiques de Vancouver; elle a aussi participé aux cérémonies des Jeux olympiques de Turin, aux championnats de tennis en France et aux États-Unis, et aux Jeux du Commonwealth. Durant ces 10 années, Les 7 doigts de la main ont donné environ 3 000 représentations de l’une ou l’autre de leurs 8 créations devant plus de 2 millions de spectateurs répartis dans près de 132 villes de 25 pays.

————————–

Photo : Sylvie-Ann Paré

3 Comments

  • Reply Patrick Allard décembre 3, 2012 at 8:39

    Je suis super heureux d’apprendre cette nouvelle. Vous le méritez depuis ces nombreuses année « d’itinérance ».

    Au plaisir et Joyeuses Fêtes

    Patrick Allard
    Assistant Directeur Technique, Chef Électrique
    Cirque Éloize, iD

    +1-514-561-7796

  • Reply Enrique González-Ylabaca décembre 7, 2012 at 1:27

    Félicitations !

    Toujours travaillant pour avoir « Les 7 doigts.. » a Chili.

    Meilleurs pensées,

    Enrique González-Ylabaca
    Varieté Producciones (Chile)

  • Reply Cabaret février 7, 2013 at 9:02

    Merci pour cet article et bonne continuation à vous

  • Leave a Reply

    You Might Also Like